Select Language

CONSEILS TECHNIQUES

SOLUTIONS CONTRE LES BRUITS DE FREIN

Share

N’importe quel bruit est le résultat d’une vibration. La sonorité dépend de la fréquence de la vibration. Cela signifie qu’une vibration « lente » produira une sorte de « grognement » tandis qu’une vibration « rapide » produira une sorte de « sifflement ». Une vibration au niveau d’une pièce peut entraîner une vibration secondaire au niveau d’une autre pièce, surtout que les pièces sont toujours plus légères chaque année et qu’elles résonnent plus facilement. Sur la plupart des freins d’origine, l’amortissement est assuré par des attaches de guidage en vue de garantir la rigidité ou par des cales isolantes situées derrière les plaquettes. Il existe deux moyens d’éliminer les bruits.


Amortir les vibrations

GRAISSE HAUTE TEMPÉRATURE

Utilisez de la graisse au silicone haute température sur les glissières d’étrier et sur les douilles flottantes pour empêcher l’étrier de se plier et de brouter.

Cales isolantes

Forment un coussin permanent pour amortir les vibrations. Certaines plaquettes utilisent des cales comme isolateurs pouvant bouger ou se délaminer en cours d’utilisation. Les plaquettes de frein Wagner ThermoQuiet(MD) intègrent un IMI Integrally Molded Sound Insulator, isolant phonique intégralement moulé) qui ne se délaminera pas ou ne bougera pas en cours d’utilisation.


Empêcher les vibrations

Pattes de plaquette

Pliez n’importe quelle oreille ou patte de retenue des plaquettes pour vous assurer que les plaquettes sont bien installées dans les étriers et éviter tout entrechoquement.

FINITION DU DISQUE

Poncez le disque à l’aide d’un papier de verre grain 120 à 150 pour mettre en contact toute la surface de la plaquette et éviter tout accrochage et entrechoquement.

NETTOYAGE

Nettoyez les disques à l’eau chaude et au savon pour éliminer les fragments métalliques et les grains de ponçage emprisonnés à la surface du disque et pour enlever les résidus d’huile de la surface du disque. Le nettoyage à l’eau et au savon éliminera tous les contaminants qui ne peuvent pas être enlevés par les nettoyants en spray et qui risquent de s’incruster dans la plaquette neuve et d’entraîner un entrechoquement et un sifflement.

QUINCAILLERIE

Remplacez l’ensemble des attaches anti-cliquetis, ressorts et douilles qui peuvent perdre de leur efficacité en raison de la température de frein plus élevée. Assurez-vous que les douilles de guidage ne coincent pas, ce qui risquerait d’empêcher l’étrier de frein de ne pas s’engager correctement et de traîner sur le disque de frein. Éliminez n’importe quel dépôt de rouille des surfaces de l’étrier aux endroits où les attaches anti-cliquetis sont montées pour permettre aux plaquettes de bouger librement.

APERÇU DES BRUITS DE FREIN

Les vibrations sont la cause principale des bruits de frein et tous les freins vibrent à un certain degré et génèrent un bruit initial. La plupart du temps, ce bruit initial ne peut pas être perçu par l’oreille humaine. Cela s’explique en partie par l’effet d’atténuation généré dans le système par les composants plus volumineux du frein. La clé de l’atténuation du bruit initial est la stabilité ou la rigidité des composants du frein. Pour la plupart des freins à disque d’origine, l’atténuation est soutenue par (1) des cales isolantes ou joints de suppression de bruit qui réduisent les vibrations entre la surface de contact de la plaque du disque et celle de la plaquette de frein à étrier et/ou (2) plaques de guidage ou attaches de butée, et les supports de montage d’étrier assurent la rigidité de ces composants.

Lorsque le bruit initial du frein est amplifié (au lieu d’être atténué) à un niveau désagréable pour le conducteur, cette amplification est appelée vibration secondaire. La vibration secondaire se produit lorsque la fréquence de la vibration initiale atteint un niveau audible désagréable pour le conducteur.

Les matériaux de friction ne sont pas en principe à l’origine d’une vibration secondaire. Celle-ci est généralement entraînée par la rouille, des composants déformés ou desserrés et/ou l’usure ou la fragilisation d’une pièce d’origine. Au fur et à mesure que les composants se fragilisent ou s’usent à cause de la chaleur et des contraintes générées dans le frein, ils ne sont plus ajustés comme il se doit pour garantir une bonne rigidité. Toute vibration issue des points de contact entre la plaque d’appui de la plaquette et l’étrier entraînera un bruit gênant très audible tel qu’un sifflement.

De nombreux techniciens pensent que le remplacement des plaquettes par des plaquettes présentant un matériau de friction « plus souple » (plus flexible) résoudra les problèmes de bruit. En réalité, le passage à un matériau « plus souple » modifiera l’équilibre du frein et fera que la fréquence de bruit atteindra un niveau de bruit inaudible. Cependant, il faut faire une concession importante : les plaquettes plus souples s’usent plus vite, leur durée de vie est grandement réduite. La thermodynamique risque d’être modifiée et de nuire à l’efficacité du freinage et à la sécurité.

Comprenez l’équilibre de freinage du véhicule :

  • Les freins à disque avant exercent 70 à 85 % ou plus du freinage du véhicule contre 15 à 30 % pour les freins arrière.
  • Sur les anciens véhicules à propulsion, 55 % à 60 % du freinage est exercé par les freins avant et 40 à 45 % par les freins arrière.
  • Les températures de fonctionnement des disques de frein de roue motrice avant sont plus élevées, ce qui augmente le glaçage et l’usure.
  • N’importe quel frein peut générer du bruit. Lors d’un freinage dans ces conditions extrêmes, l’accumulation de chaleur entraîne le glaçage des surfaces de friction (un léger durcissement ou écaillement se forme à la surface des plaquettes/sabots) et toutes ces situations peuvent générer du bruit.
  • Les bruits de frein peuvent être entendus lors des freinages légers et généralement lorsque les freins sont froids. Assurez-vous que l’étrier et les plaquettes bougent librement et sont lubrifiés. Assurez-vous que les guides ou glissières ne sont pas au contact du disque. Après retrait, poncez la surface de friction sur une surface plane et procédez à la réinstallation.
  • Freinage répété dans des conditions de circulation dense ou de routes vallonnées. Dans ses conditions d’utilisation très difficiles, les températures peuvent atteindre 1 000 degrés ou plus. À ces températures, le sifflement des freins est un phénomène courant en raison d’une modification de la structure métallurgique au niveau de la surface du tambour ou du disque.
Share
Conseils connexes
loading...
loading...

AUTRES PIÈCES POUR VOTRE VÉHICULE

Wagner(MD) propose une grande variété de produits pour tous vos besoins automobiles. Découvrez-les dès aujourd’hui!